La Liberté

«Amnistie» pour les comptes Twitter

Publié le 24.11.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Sondage » Après avoir rétabli le compte de Donald Trump, Elon Musk envisage une «amnistie générale».

Elon Musk a lancé hier un nouveau sondage sur le rétablissement des comptes suspendus de Twitter, après que son dernier sondage l’a conduit à accueillir à nouveau Donald Trump sur la plateforme.

«Est-ce que Twitter devrait offrir une amnistie générale aux comptes suspendus, tant qu’ils n’ont pas enfreint la loi ou envoyé des spams de façon scandaleuse? Oui/Non», a-t-il demandé. Deux heures après, plus d’un million de comptes s’étaient déjà prononcés, largement en faveur du «oui».

Le nouveau propriétaire et directeur général de Twitter a déjà réhabilité samedi le compte de l’ancien président américain Donald Trump, banni du réseau social après l’assaut du Capitole à Washington en janvier 2021.

«Le peuple s’est exprimé. Trump va être rétabli», avait-il tweeté après que 15 millions de comptes ont répondu à son sondage (51,8% de oui). Le patron de Tesla et SpaceX a expliqué avoir racheté Twitter parce qu’il considère la plateforme comme la «place publique numérique» essentielle à la démocratie dans le monde. Il estime que la modération des contenus est trop restrictive et nuit à la liberté d’expression. Cette vision fait craindre un déferlement d’abus (désinformation, haine) sur le réseau. ATS/AFP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Aides d’Etat pour la transition verte

    Bruxelles veut soutenir les industriels européens face aux subventions américaines et chinoises
  • La junte prolonge l’état d’urgence

    Birmanie » Deux ans après le coup d’Etat qui a renversé Aung San Suu Kyi, les militaires tiennent toujours le pays.L’état d’urgence a été prolongé hier de...
  • Un cas de vache folle

    Pays-Bas » Un cas d’encéphalopathie bovine spongiforme, connue sous le nom de «maladie de la vache folle» et potentiellement dangereuse pour l’homme, a été...
  • pictogramme abonné La Liberté Italie: «La mafia veut acheter l'Etat»

    Malgré l’arrestation d’un parrain de Cosa Nostra, la mafia a encore de l’avenir, selon Alfonso Sabella, ex-substitut du procureur du pool anti-mafia de Palerme.
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11