La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La course d’obstacles

Le «big bang» de la fiscalité des entreprises a passé le cap du G20, reste à le construire. En 18 mois. 

Présente à la réunion du G20 à Venise, la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen a appelé l'Union européenne à reconsidérer son projet de taxe numérique. Keystone © Keystone
Présente à la réunion du G20 à Venise, la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen a appelé l'Union européenne à reconsidérer son projet de taxe numérique. Keystone © Keystone

Yves Genier

Publié le 12.07.2021

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Impôts » Actée successivement par le G7, qui réunit les sept pays occidentaux les plus riches, fin mai, puis l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), fin juin, la réforme internationale de la fiscalité des entreprises a été avalisée à son tour par le G20 (qui réunit le G7 plus de nombreuses puissances émergentes comme la Chine et l’Inde) samedi. Reste à construire le nouvel ordre résultant de ce «big bang» en un temps record, soit 18 mois. Or, les obstacles restent très nombreux.

Cette réforme, la plus importante dans ce domaine depuis près d’un siècle, prévoit de réorganiser l’imposition des multinationales sur deux piliers. Le premier est d’introduire une taxation des bénéfices sur la base des ventes réalisées dans c

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11