La Liberté

Année bien remplie pour l’Ombudsman

Partager cet article sur:
03.07.2020

Banques » Confronté à une hausse des demandes, l’Ombudsman des banques a dû se retrousser les manches l’année dernière pour traiter ces cas dans un contexte de changement législatif crucial. La mise en œuvre de la loi sur les services financiers (LSFin), entrée en vigueur en 2020, a généré du travail supplémentaire pour le médiateur.

En 2019, le nombre de cas traités a augmenté de 5% sur un an à 2013 demandes, soit près de 1300 requêtes orales et plus de 700 dossiers écrits, a précisé hier l’Ombudsman des banques. Les réclamations transmises par des clients au médiateur concernaient principalement les frais et commissions bancaires.

Sur l’ensemble des demandes, 37% proviennent de l’étranger, principalement de France et d’Allemagne. Pour la plupart des cas, la somme litigieuse ne dépassait pas les 100 000 francs.

Une écrasante majorité des cas (85%) ont pu être réglés en trois mois. Les banques ont par ailleurs accepté à 94% les propositions de résolution de litiges du médiateur. ats

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00