La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une femme «qui choisit son destin»

Une comédie musicale romande réactualise la figure de Mistinguett. Une création à voir ce week-end

Mistinguett en haut de l’affiche fait revivre l’ambiance et la musique du début du XXe siècle. © Charly Rappo
Mistinguett en haut de l’affiche fait revivre l’ambiance et la musique du début du XXe siècle. © Charly Rappo

Elisabeth Haas

Publié le 07.09.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

La Tuffière » Quand elle chante Mon homme en 1920, Mistinguett a déjà 45 ans. Et déjà une carrière derrière elle. C’est jusqu’à cette date que court la comédie musicale Mistinguett en haut de l’affiche imaginée par Filipe Resende. L’auteur s’est surtout concentré sur la Belle Epoque, période où l’artiste parisienne explose dans le genre de la revue, où ses «gambettes» et sa gouaille soulèvent les cœurs au cabaret du Moulin Rouge, puis sur son passage par la Suisse durant la Première Guerre mondiale, en tant qu’espionne.

«Un épisode que peu de gens connaissent», sourit Filipe Resende. De quoi nouer une intrigue romancée qui accroche le public helvétique. Le spectacle se joue dans la tradition des comédies musicales anglo-saxonnes avec une troupe de solistes p

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté A bord d’un train fou, dans un tunnel dont on ne voit pas la fin

    Théâtre des Osses » Anne Bisang présente dès demain à Givisiez Nous roulons sur des rails, donc ce tunnel doit conduire quelque part…La métaphore du tunnel:...
  • pictogramme abonné La Liberté Dans la Londres de Dickens

    La Tuffière » C’est l’une des histoires les plus connues de Noël: A Christmas Carol (Un chant de Noël en anglais) raconte la veillée d’un certain Ebenezer...
  • pictogramme abonné La Liberté Vigiles dans un monde en crise

    Critique équilibre Le spectacle se joue entre la fascination et l’inquiétude, on se sent tiraillé entre l’esthétisme des décors mobiles et des costumes et...
  • pictogramme abonné La Liberté Deux inconnus sur un banc

    Nuithonie » A s’asseoir sur un banc représente une double première: c’est le premier texte théâtral écrit par Yann Guerchanik, journaliste à La Gruyère, et...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11