La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Olivier Murith, question d’équilibre

Le directeur musical de l’Opéra des champs évoque son rôle dans la production du Chat botté

Le chef Olivier Murith dirige douze musiciens de l’Orchestre de chambre fribourgeois dans la fosse de la Salle CO2. © Alain Wicht
Le chef Olivier Murith dirige douze musiciens de l’Orchestre de chambre fribourgeois dans la fosse de la Salle CO2. © Alain Wicht

Elisabeth Haas

Publié le 04.05.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Pendant une année, La Liberté a suivi la création d’une nouvelle œuvre, Le Chat botté, par l’Opéra des champs. Dixième épisode.

L’arrivée en fosse des douze musiciens, prévus par la partition du Chat botté, est en quelque sorte la dernière pièce du puzzle. L’orchestre représente le dernier maillon de la chaîne artistique qui conduit à la représentation d’opéra. Il intervient aux derniers jours des répétitions. «Tant que je ne donne pas le départ, la représentation ne peut pas commencer», sourit Olivier Murith, qui attend le public familial à la Salle CO2 de La Tour-de-Trême cette fin de semaine. Il a dirigé la générale dimanche dernier ainsi que trois représentations scolaires cette semaine, qui auront permis d’aboutir le spectacle.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11