La Liberté

Da Motus!, comme un couronnement

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les éclairages enveloppent la nuit de mystères… © Alain Wicht
Les éclairages enveloppent la nuit de mystères… © Alain Wicht
Partager cet article sur:
01.10.2020

Critique

Elisabeth Haas

Dehors, dedans, entre nature et béton, mouvements organiques et caractère très graphique des images, liberté et contrainte: mardi soir, la première de Codanse Fri-20, la nouvelle création de la compagnie Da Motus!, a cultivé avec sensibilité et bonheur les contrastes et les oppositions. Puis à l’arrivée de la déambulation, la porte de chargement se lève et redescend en grinçant, c’est le public qui se retrouve «enfermé» sur la grande scène de Nuithonie, jusqu’à un final simplement génial.

Ce final, c’est comme un aboutissement, un accomplissement en forme de point d’orgue. Ou plutôt un adieu en beauté, le duo de chorégraphes Brigitte Meuwly et Antonio Bühler ayant décidé de faire toute la place à la relève. Ce final, c’est le lieu d’une communion, d&r

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00