La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Antigone, une Belge récalcitrante

Antigone et Tirésias, deux antiques projetés dans l’Europe actuelle. © S. Gosselin
Antigone et Tirésias, deux antiques projetés dans l’Europe actuelle. © S. Gosselin
Publié le 22.01.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Vidy » A Lausanne, Guy Cassiers met en scène deux textes qui revisitent la mythologie. A voir dès mercredi.

Molenbeek, une commune de Bruxelles. Thèbes, une cité de la Grèce antique. Deux-mille-cinq-cents ans les séparent. Une femme les rapproche: Antigone. Elle a un pied dans le passé et un dans le présent. Sophocle donna un visage légendaire à cette Thébaine en fureur, relookée aujourd’hui par Stefan Hertmans, auteur flamand de 70 ans. Sous sa plume, Antigone devient Nouria; elle est belge, d’origine arabe. Etudiante en droit, citoyenne rangée, elle vit à Molenbeek – d’où viennent les terroristes impliqués dans les attentats de Paris, en 2015. L’existence de Nouria bascule le jour où son frère, ayant rejoint le rang des djihadistes, commet un attentat-suicide. La sœur réclame une sépulture p

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00