La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Reverend Beat-Man aux sommets

Le musicien bernois Beat Zeller dévoilait samedi dernier son nouveau projet au Palp Festival

Raclette, vin blanc et rock’n’roll au menu de la «Rocklette» du Palp. Samedi dernier, Reverend Beat-Man et son nouveau groupe étaient à l’honneur. © Cyril Perregaux
Raclette, vin blanc et rock’n’roll au menu de la «Rocklette» du Palp. Samedi dernier, Reverend Beat-Man et son nouveau groupe étaient à l’honneur. © Cyril Perregaux

Miguel Martinez

Publié le 12.08.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Musique » C’est dans le cadre idyllique du couvert du Goly, sur les hauteurs du val de Bagne, que Beat Zeller, alias Reverend Beat-Man and the Underground, a ouvert la grande messe valaisanne du rock psychédélique. Au terme d’une semaine de résidence hivernale proposée par le Palp Festival (lire encadré), le chantre du gospel trash blues et sa formation unique ont envoyé un rock lourd, étrange et captivant. Interview.

Comment vous êtes-vous retrouvé en résidence, perdu au milieu des montagnes?

Reverend Beat-Man: A vrai dire, un peu par hasard. Bernie Wildish, le chanteur des Revox, qui travaille pour le Palp, m’a invité. Je ne savais pas ce que ça pouvait donner, mais dans le doute, j’ai dit oui. Quelque temps plus tard, nous nous sommes retrouvés avec Béatrice Graf, Benjamin Glaus et Milan Slick sous la neige à Bruson. Une superbe expérience. Malgré les sessions de travail, nous avons pu profiter des paysages, de la raclette et du vin blanc.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11