La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le ciel est à lui

Mort en 1970, l’électrique Jimi Hendrix ne cesse de ressusciter grâce à sa fascinante production posthume. Retour sur une épopée discographique

Jimi Hendrix sur scène en 1967, année du décollage. © Keystone
Jimi Hendrix sur scène en 1967, année du décollage. © Keystone

Jean-Philippe Bernard

Publié le 03.12.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Cosmique » Novembre 2022: le dimanche 27 touche à sa fin et, pour ne rien arranger, il fait un froid de canard dans les rues de Manhattan. Heureusement, il en va tout autrement au cœur de l’Electric Lady, le mythique studio d’enregistrement. Sous des lumières rouges, le gratin prend la pose face aux murs ornés de mille disques d’or et de platine. Acteurs, musiciens, politiciens: l’Amérique d’hier et d’aujourd’hui est là. Seul Kanye West s’est vu refuser l’entrée.

Pendant le discours de Barack Obama, Keith Richard pique du nez dans son verre de vodka en dépit de coups de coudes d’un Mick Jagger agacé. Pour remercier ses invités, Jimi Hendrix, l’homme dont on fête ce soir-là le 80e anniversaire, s’empare de sa Stratocaster et, les yeux fermés, il tabasse l’hymne américain, l’achève da

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11