La Liberté

La plume joyeuse

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Phanee de Pool a créé ses nouvelles chansons au gré de ses envies, de ses inspirations. © Yann Zitouni
Phanee de Pool a créé ses nouvelles chansons au gré de ses envies, de ses inspirations. © Yann Zitouni
Partager cet article sur:
19.09.2020

La musicienne Phanee de Pool revient avec Amstram, qui parle de bonheur et de blues

Tamara Bongard

Slap » Quand on a choisi Phanee De Pool comme nom de scène, il est normal d’avoir toujours la plume prête à écrire. Son premier album était à peine sorti que la musicienne commençait déjà à reprendre des notes audio, à noircir des calepins, au gré de ses envies et de ses inspirations. Tout en assurant des scènes en Suisse et à l’étranger, en solo ou avec un orchestre symphonique, ainsi qu’une présence remarquée dans les médias. C’est bien simple: impossible ces dernières années de ne pas croiser la Biennoise sur une affiche, de ne pas entendre ses textes balancés en français sur des sons électro, de ne pas rencontrer son univers à mi-chemin du slam et du rap, son slap.

Elle revient cet été avec son second album, Amstram, qu’elle a écrit et composé seule, «bricolé» comme elle le dit. Etienne Champollion l’a aidée à «l’assaisonner», y joue sur le morceau Le croquis et y dirige son orchestre sur Papillons de nuit. Les nombreux concerts n’ont pas changé la manière de travailler

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00