La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Vertige des vestiges

Magali Koenig aura passé l’essentiel de sa vie à photographier, à voyager et à enseigner son art. Un livre rassemble ses images de Russie

Magali Koenig et son Leica, binôme inséparable. © Magali Koenig
Magali Koenig et son Leica, binôme inséparable. © Magali Koenig

Isabelle Carceles

Publié le 22.10.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Rencontre » Désormais à la retraite et entravée dans ses voyages comme tant d’autres, elle plonge dans ses milliers de négatifs, elle trie, elle développe, elle se rappelle. Elle remonte en souvenir sur ce pétrolier, usine flottante sur la large Lena, jusqu’à Yakoutsk, en Sibérie. Six jours de bonheur intense sur l’immense rafiot rapiécé. «C’est à ce moment-là que j’ai appris le goût des voyages et des histoires simples.» Magali Koenig aime les gens, et la manière dont ils s’en sortent en pleine déglingue. Même si on ne les voit pas beaucoup, les gens, sur ses photos. Elle s’en explique en disant que si, il y a quand même des gens, mais ils viennent de partir, ou ils vont arriver… Toute la magie du hors-champ en photo.

Dans sa vie, qui a débuté il y a 70 ans à Lausanne, l

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11