La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une histoire Presque Vraie

Des photographies d’une partie des 11 000 enfants juifs déportés de France et tués par les nazis avec la complicité du gouvernement de Vichy entre 1942-1944 étaient montrées au Mémorial de la Shoah à Paris en 2008. © Keystone-archives
Des photographies d’une partie des 11 000 enfants juifs déportés de France et tués par les nazis avec la complicité du gouvernement de Vichy entre 1942-1944 étaient montrées au Mémorial de la Shoah à Paris en 2008. © Keystone-archives
Publié le 26.11.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Cloé Korman » Avec Les Presque Sœurs, l’auteure française raconte le sort des enfants juifs sous le gouvernement de Vichy. Et notamment celui de ses petites-cousines mortes à Auschwitz.

Le roman de Cloé Korman, Les Presque Sœurs, réunissait plusieurs qualités pour décrocher le Goncourt: une taille acceptable pour des lecteurs peu friands de pavés sous les pages, un sujet historique bouleversant, un style d’écriture séduisant et même une polémique lui conférant un soupçon d’attention médiatique supplémentaire. Il a d’ailleurs fini dans le dernier carré du prestigieux Prix et s’il n’a pas atteint la première marche du podium, il vaut sans aucun doute que l’on y prête grande attention.

Dans ces quelque 250 pages, l’auteure raconte le sort des enfants juifs en France entre 1942 et 1944, des fillettes, des garçons, des bébés devenus orphelins après que leurs parents ont été déportés. Leur vie dépendait alors – au sens propre – du gouvernement de Vichy. Parmi eux il y avait

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11