La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Punchline, boxe avec les mots

Dans son essai Punchlines, le philosophe Daniel Adjerad fait l’éloge de ces phrases percutantes, chères à Mohamed Ali et aux rappeurs

Mohamed Ali vient de mettre au tapis Sonny Liston (1965)… Après les coups, les mots achèvent le vaincu. © Keystone
Mohamed Ali vient de mettre au tapis Sonny Liston (1965)… Après les coups, les mots achèvent le vaincu. © Keystone

Olivier Wyser

Publié le 01.04.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Essai » Le New York Times l’écrivait en mai 1965, après avoir suivi un entraînement de Mohamed Ali à la veille de son célèbre combat contre Sonny Liston (gagné par K.-O. au premier round): «Comme d’habitude, le boxeur nous a fourni son quota de punchlines». Car même lorsque le champion n’est plus sous les projecteurs «il lui est impossible d’arrêter complètement le flot de phrases coup de poing». La punchline? C’est «la réplique cinglante qui cherche à mettre au tapis un adversaire», écrit le philosophe Daniel Adjerad dans son essai Punchlines – La richesse d’une énonciation. Un ouvrage court et foutraque qui explore joyeusement l’art oratoire, qu’il sorte de la bouche d’un boxeur ou du micro d’un rappeur.

Si, comme le rappelle l’auteur, la punchline renvoie à

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Cauchemar américain

    Premier roman » Leila Mottley n’a que 19 ans quand sort aux Etats-Unis Arpenter la nuit, son roman social haletant sur une jeune femme noire qui tente...
  • pictogramme abonné La Liberté Le sport, une religion

    Arnaud Dudek » Avec son prénom de vainqueur, Victor est un adolescent qui a trouvé sa vocation dans la discipline rare du triple saut. L’écrivain Arnaud Dudek...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11