La Liberté

Malakoff , le passé inventé

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le plasticien Gregory Buchert signe son premier roman. © F. Mantovani
Le plasticien Gregory Buchert signe son premier roman. © F. Mantovani
Malakoff , le passé inventé
Malakoff , le passé inventé
Partager cet article sur:
27.06.2020

Gregory Buchert » Imaginez que vous laissez courir votre doigt sur une carte et que vous l’arrêtez au hasard. Il vous suffit alors de vous laisser transporter dans ce lieu et votre imagination fait le reste. Malakoff est le nom sous le doigt de Gregory Buchert, et son premier roman est le carnet de bord par lequel nous sommes invités à le découvrir à ses côtés.

Car l’auteur a franchi le pas: il est devenu celui qui se confronte à l’aventure bien réelle. Chapeau de fourrure vissé sur la tête, il nous plonge tel un traqueur sur la piste d’un lieu atypique. Malakoff est l’une de ces banlieues parisiennes sorties de terre au milieu du XIXe siècle, et qui présente le troublant exotisme d’avoir puisé dans l’actualité de son époque (ici la guerre de Crimée) pour se créer artificiellement un passé.

L’auteur joue astucieusement de ces allers-retours pour nous dépayser. En collectionnant divers indices glanés tantôt dans le folklore russe kitch et importé, tantôt dans le quotidi

suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00