La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

À l'attention de Nicolae Ceausescu: «Cher Dictateur...»

L’écrivain lausannois d’origine roumaine adresse une lettre au tyran Nicolae Ceausescu pour mieux s’en libérer. Un texte remarquable d’ironie et de courage, qui traverse l’histoire d’un pays, et la sienne

Le dirigeant roumain, fusillé en 1989, hante encore la mémoire collective du pays. © Keystone
Le dirigeant roumain, fusillé en 1989, hante encore la mémoire collective du pays. © Keystone
Publié le 02.09.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Eugène » D’abord, cela a prêté à sourire. «J’apprécie profondément votre acte historique d’instituer un sceptre présidentiel», télégrammait le facétieux Salvador Dali à Nicolae Ceausescu, président délirant de cette République socialiste de Roumanie bientôt transformée en dictature. Alors, cela n’a plus fait rire du tout. Tous ceux qui l’ont pu ont quitté ce régime totalitaire orné d’un palais absurdement pharaonique, doté d’une police secrète tyrannique et peuplé de centaines de milliers d’enfants abandonnés à leur sort dans d’effroyables orphelinats.

C’est à l’âge de six ans qu’Eugène, né à Bu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Cauchemar américain

    Premier roman » Leila Mottley n’a que 19 ans quand sort aux Etats-Unis Arpenter la nuit, son roman social haletant sur une jeune femme noire qui tente...
  • pictogramme abonné La Liberté Le sport, une religion

    Arnaud Dudek » Avec son prénom de vainqueur, Victor est un adolescent qui a trouvé sa vocation dans la discipline rare du triple saut. L’écrivain Arnaud Dudek...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11