La Liberté

Hard discount et brand culture

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Exposées il y a peu à Ballostar Mobile à Köniz, les œuvres de Benjamin Zollinger sont désormais visibles sur son Instagram. © Sébastien Verdon
Exposées il y a peu à Ballostar Mobile à Köniz, les œuvres de Benjamin Zollinger sont désormais visibles sur son Instagram. © Sébastien Verdon
Partager cet article sur:
12.08.2021

Instagram » Sur internet, Benjamin Zollinger détourne le langage graphique de nos sociétés marchandes.

L’art subtil de trouver la faille, de subvertir les messages visuels et de générer un sens nouveau par l’absurde est au cœur du travail de Benjamin Zollinger. Initialement partagées sur Instagram – et toujours visibles sur ce réseau –, les quelque 300 créations du graphiste chaux-de-fonnier diplômé de la HKB (Haute Ecole des arts de Berne) ont été présentées à Ballostar Mobile, à Köniz (BE), pour une première exposition individuelle intitulée Panic Room; l’occasion d’une rencontre IRL (in real life).

«J’aime la réappropriation d’images en libre accès et de logos. En en modifiant un détail, en les recontextualisant ou les renversant, on arrive à changer totalement leur sens et faire quelque chose de très fort graphiquement. C’est à la fois simple et hyperdifficile. Il faut que les gens saisissent en une seconde», explique Benjamin Zollinger. Inversé, le logo DVD donne

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00