La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une douce rêverie vintage

Paul Thomas Anderson fait revivre le charme de la Californie des 70s. Un vrai régal

La chanteuse Alana Haim fait ses premiers pas au cinéma: une révélation. © Universal
La chanteuse Alana Haim fait ses premiers pas au cinéma: une révélation. © Universal

Olivier Wyser

Publié le 04.01.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Licorice Pizza » Sans doute l’un des réalisateurs les plus doués de sa génération, Paul Thomas Anderson transforme tout ce qu’il tourne en or cinématographique. Le genre de cinéaste dont on attend fébrilement chaque nouvelle sortie, tant il est capable d’enchanter et de surprendre. Touche-à-tout, celui que l’on surnomme PTA est à l’aise aussi bien dans la comédie romantique (Punch-Drunk Love) que le western (There Will Be Blood) ou le drame historique (le récent et fantastique Phantom Thread).

Avec Licorice Pizza, Paul Thomas Anderson revient en quelque sorte à ses premières amours. Dans ce récit initiatique, le cinéaste retourne sur sa terre natale, la vallée de San Fernando, en Californie, au début des années 1970. Une décennie hautement cinégénique qu’il a déjà brillamm

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00