La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Louis Garrel, le casse du siècle

Acteur et réalisateur, Louis Garrel séduit avec un thriller maîtrisé à l’humour féroce

Louis Garrel et Noémie Merlant n’en ont pas l’air, mais ils sont en plein braquage d’un camion de caviar (si si). © Cineworx
Louis Garrel et Noémie Merlant n’en ont pas l’air, mais ils sont en plein braquage d’un camion de caviar (si si). © Cineworx

Olivier Wyser

Publié le 25.10.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

L’Innocent » Le public connaît bien Louis Garrel, l’acteur, pour ses rôles souvent récompensés (César du meilleur espoir masculin en 2006 pour Les Amants réguliers, Prix Patrick-Dewaere en 2009), pratiquement toujours dans le giron exigeant du cinéma d’auteur. En revanche il connaît moins Louis Garrel le réalisateur, qui sort cette semaine son quatrième long-métrage, résolument taillé pour conquérir le grand public. Les choses pourraient bien changer tant L’Innocent est une plaisante surprise: un thriller de braquage doublé d’une comédie familiale dopé par une réalisation flamboyante et un quatuor de comédiens excellents et qui s’éclatent à l’écran.

Abel (Louis Garrel lui-même) est un trentenaire malheureux comme les pierres depuis

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11