La Liberté

De la soul, pour diffuser le message

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Après des débuts fulgurants à Memphis (1956-1975), puis la fermeture, le label Stax a rouvert en 2007. Avec un musée en prime. © Jean-Gabriel 0/Flair Production
Après des débuts fulgurants à Memphis (1956-1975), puis la fermeture, le label Stax a rouvert en 2007. Avec un musée en prime. © Jean-Gabriel 0/Flair Production
Partager cet article sur:
03.07.2020

Plusieurs films récents plongent aux racines du mouvement Black Lives Matter, via la musique

GILLES LABARTHE

A la source » Depuis quelques semaines, le slogan du mouvement Black Lives Matter fait le tour de la planète, après de nouvelles scènes de violences policières visant les populations afro-américaines aux Etats-Unis. Face à cette actualité «à chaud», comment conjurer les divisions, éviter d’autres tensions ou se voir opposer des réactions d’hostilité? La défense pour l’égalité des droits des populations afro-américaines demande à être remise en perspective. Plusieurs films documentaires récents se sont fixés comme objectif de plonger aux racines de ces mouvements de revendication, portés en – et par la – musique: blues, jazz, gospel, soul… Ils sont à l’affiche ces jours sur Netflix et sur plusieurs chaînes TV.

L’un des plus réussis est à voir ce samedi sur Arte. Il sera accessible tout l’été. Son titre: STAX, film réalisé en 2019 par Lionel Baillon et Stéphane Carrel. Il s’ouvre sur une scène historique. Nous sommes au stade de Los Angeles, en août 1972. Le pasteur Jessie Jac

suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00