La Liberté

Cinéma et musique, des arts à marier

Une image de Zombies, de Baloji, l’un des courts-métrages sélectionnés, qui se déroule à Kinshasa. © DR
Une image de Zombies, de Baloji, l’un des courts-métrages sélectionnés, qui se déroule à Kinshasa. © DR
04.09.2019

Le Tourne-Films Festival Lausanne lance sa première édition. A voir et à écouter jusqu’à dimanche

Aurélie Lebreau

Culture » L’été des festivals se prolonge avec un nouveau venu, le Tourne-Films Festival Lausanne (TFFL), qui se tiendra à cheval entre la capitale vaudoise et Prilly. De demain à dimanche, ses jeunes cofondateurs, Noé Maggetti et Vincent Bossel, souhaitent célébrer deux arts qui se marient particulièrement bien, le cinéma et la musique. Les explications de Noé Maggetti, à quelques heures de l’ouverture du TFFL.

Comment est née l’idée de créer ce festival?

Noé Maggetti: Le TFFL est né d’une réflexion que Vincent Bossel et moi-même avons menée. Lui est un jeune réalisateur, moi je termine mon master en histoire et esthétique du cinéma à l’Université de Lausanne. A nous deux, nous couvrons les volets pratique et théorique du septième art et nous sommes également musiciens. En fréquentant assidûment le Festival de Locarno, nous nous sommes dit qu’il y avait quelque chose d’original à élaborer, en nous concentrant sur les points de contact qui un

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00