La Liberté

Batman pleure Joel Schumacher

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Joel Schumacher est mort lundi 22 juin, à New York, après avoir lutté contre le cancer durant plus d’un an. © DR
Joel Schumacher est mort lundi 22 juin, à New York, après avoir lutté contre le cancer durant plus d’un an. © DR
Partager cet article sur:
24.06.2020

Le réalisateur de Batman & Robin, de Phone Game et de Chute libre est décédé à l’âge de 80 ans

Olivier Wyser

Cinéma » Tout le monde a déjà vu au moins un film de Joel Schumacher dans sa vie. Le réalisateur à succès est décédé lundi 22 juin, à New York, après avoir bataillé durant plus d’un an contre le cancer. Ouvertement homosexuel, le cinéaste a souvent milité pour les droits des gays aux Etats-Unis, notamment en finançant le Parti démocrate dont il était proche.

Il laisse derrière lui un corpus de 23 longs-métrages, dont certains sont devenus des films cultes et d’autres des nanars retentissants que l’histoire s’efforce d’oublier. Une carrière d’habile faiseur qui a écrit quelques belles pages pour les studios de Hollywood mais qui a aussi griffonné des ratures dans les marges.

Débuts à succès

Né à New York en 1939, Joel Schumacher a d’abord étudié le design et la mode. L’un de ses premiers jobs était de concevoir des vitrines pour une grande enseigne du luxe. Mais l’appel du grand écran est plus fort et emmène le jeune homme à Los Angeles, où il devient costumier. Il trava

suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00