La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Vous ne l’auriez pas vu par hasard?

La 30e édition de l’Estivale Open Air a attiré des milliers de festivaliers. Mais toujours aucune trace de l’homme qui danse tout seul... © Alain Wicht
La 30e édition de l’Estivale Open Air a attiré des milliers de festivaliers. Mais toujours aucune trace de l’homme qui danse tout seul... © Alain Wicht

angélique eggenschwiler

Publié le 04.08.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Il n’était pas à FestiCheyres. Je ne l’ai pas vu non plus au Red Pigs, pas plus qu’aux Georges ou à l’Escale, pardon l’Estivale. J’ai posé la question autour de moi: «Non, pas vu cette année, il est peut-être malade.» «Il n’était pas à Cheyres, t’es sûre?» «Peut-être qu’il a déménagé, qui sait?» Pas possible, le mec qui danse tout seul ne déménage pas. Il danse.

Vous le connaissez, n’est-ce pas? Le zig qui se déhanche devant toutes les scènes en plein air de la région. Non? Plutôt élancé, légèrement dégarni sur les tempes si je me souviens bien (ce qui est rarement le cas au bout de la cinquième pression). Son prénom? Il n’en a pas. Enfin je ne crois pas. Les initiés l&rs

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Celle qui les fait causer à pleins gaz

    Le mot de la fin Deux parfaits inconnus s’adressent la parole à cause d’elle. Moteur! Et départ pour une conversation de plus d’une heure à propos d’elle....
  • pictogramme abonné La Liberté Des coups de canif dans ma chair

    Le mot de la fin Je suis tendu quand montent les cris, quand elles se disputent, quand elles ne se comprennent plus, quand elles croisent haut les bras sur...
  • pictogramme abonné La Liberté Finalement, le cognassier a survécu

    Le mot de la fin J’ai récolté les coings; ils sont en avance, cette année. Leur parfum un peu acide va flotter quelques jours encore dans la maison, en se...
  • pictogramme abonné La Liberté Les «Pages Blanches» se tournent

    Le mot de la fin Ainsi, les jours du bottin sont comptés. Je dois reconnaître que j’ai eu un petit pincement au cœur même si je ne vous cache pas que ça...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11