La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une très bonne raison de pleurer

Au bureau, elle était bien plus crainte qu’appréciée… © DR
Au bureau, elle était bien plus crainte qu’appréciée… © DR

Michaël Perruchoud

Publié le 18.05.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

J’avais à l’époque une collègue qui ne m’appréciait guère. Elle aurait souhaité que ceux qui travaillaient avec elle partagent une même hygiène de vie et une manière semblable de considérer le monde.

J’étais barbu, voyageur, et je griffonnais des poèmes durant les séances. Elle était tirée à quatre épingles, précise, et souhaitait que toutes les actions soient réalisées méthodiquement. Autant dire que nos échanges se réduisaient aux strictes exigences de nos fonctions respectives. Et le fait que mes dossiers soient bouclés dans les temps comptait finalement peu pour elle. Qu’importe le résultat, puisque le «comment» ne lui allait pas.

On racontait que ses parents avaient les moyens, qu’elle aurait pu s’abstenir de travailler et vivre dans la ouate. Elle se donnait au contraire un peu trop à la tâche, avec ce ton un rien cassant des timides qui s’accrochent à leurs principes pour ne pas baisser la voix. Elle était bien plus crainte qu’appréciée, ne laissa

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Il faisait chaud ce jour-là au Texas

    Le mot de la fin Vous savez, mon camion je l’ai acheté à crédit. Un gros crédit même. Malgré qu’il est pas en très bon état, qu’il bouffe de l’huile et...
  • pictogramme abonné La Liberté Lectrice en Liberté: Françoise Grand, Payerne

    Soin » Être en lien «avec tendresse», une mission que Françoise, 67 ans, n’a jamais perdu de vue durant son parcours d’infirmière dans le milieu hospitalier...
  • pictogramme abonné La Liberté Allons retrouver Véronique à Grado

    Le mot de la fin Les forces conjuguées de Google et des GPS ont réduit à néant notre sens de l’orientation. Nous n’avons plus à l’utiliser aussi...
  • Afrique de l’Est

    L’IMAGE DU JOURA l’instar de cet éleveur, des milliers de Massaïs ont dû quitter la région de Loliondo, une ville située dans le nord de la Tanzanie, sous la...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11