La Liberté

Un escroc du dimanche dit parfois…

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Illustration de Marie Hayoz
Illustration de Marie Hayoz
Partager cet article sur:
23.11.2020

Marie Hayoz

Le mot de la fin

Des fois je fais genre, je monte sur un piédestal purement imaginaire et donne aux uns et aux autres des conseils que je n’ai moi-même jamais été fichue de suivre.

Des fois je mets une minijupe qui brille, je panique à l’instant de sortir de chez moi, je fais demi-tour pour me changer et repars avec un jeans.

Des fois je dis que la gastronomie du pays dont je reviens était très intéressante et très inventive, vraiment très intéressante et très inventive, alors qu’en vrai, j’avais mal au ventre un jour sur deux.

Des fois je fais ah ah ah et oh oh oh, mais je n’ai pas compris la blague. Ou, pire, elle ne m’a pas fait rire.

Des fois, sans même savoir pourquoi, j’affirme que mon week-end était génial alors que je me suis ennuyée tout le week-end.

Des fois je dis «

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00