La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Toutes n’ont pas le luxe de choisir

Motivé par l’état de santé de son mari,le départ de Simonetta Sommaruga, 62 ans, a été unanimement salué. Une retraite anticipée que toutes ne peuvent pas se permettre. © Keystone
Motivé par l’état de santé de son mari,le départ de Simonetta Sommaruga, 62 ans, a été unanimement salué. Une retraite anticipée que toutes ne peuvent pas se permettre. © Keystone

Michaël Perruchoud

Publié le 10.12.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Cette semaine, Simonetta Sommaruga a fait ses adieux au Conseil fédéral. Et, depuis l’annonce de son départ, elle est escortée d’un unanime concert de louanges. On a vu sa tristesse de quitter une fonction qui la passionnait tant, une vie politique dans laquelle elle évoluait comme un poisson dans l’eau. On la disait parfois un peu froide, un peu éloignée des préoccupations du peuple, un peu «gauche piano», mais son abdication pour raisons personnelles vint souligner sa stature, son envergure, son don pour la politique.

Jamais sans doute ne fut-elle plus sincère que lorsqu’elle évoqua, en termes bien discrets, la santé de son mari qui la rappelait à l’impérieux besoin de profiter des années qui restent. Car Lukas Hartmann, l’écrivain qui partage sa vie depuis des décennies, vient de subir un AVC.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Quarante-cinq tours aux Trois Tours

    Le mot de la fin Parmi mes disques les plus anciens, j’ai une tendresse particulière pour un Super 45 tours dédicacé par Arlette Zola en 1967: Il était une...
  • pictogramme abonné La Liberté Les souvenirs et les radiateurs

    Le mot de la fin Ce sont deux vieilles amies qui se croisent au cours d’une soirée. Elles se souviennent en chœur, à haute voix et pour toute l’assemblée....
  • pictogramme abonné La Liberté Tant de bienveillance est malaisant

    Le mot de la fin Rien ne va plus et tout va mal. La preuve, si besoin était: il y a une épidémie de bienveillance et elle fait rage à Boboland. Nous...
  • pictogramme abonné La Liberté Ces trois familles sont nombreuses

    Le mot de la fin Notre manière de parler trahirait-elle notre façon d’empoigner la vie? C’est bien possible, à entendre les uns ou les...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11