La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Soir de match et jours de France

Scène lugubre au Stade de France, samedi soir, où le pire a été évité de justesse. © Keystone
Scène lugubre au Stade de France, samedi soir, où le pire a été évité de justesse. © Keystone

Pascal Bertschy

Publié le 31.05.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Nous sommes en mai et le Sun a déjà trouvé le titre de l’année: «Stade de Farce», à propos du chaos de samedi au Stade de France avant la finale de la Ligue des champions.

On perd vite la tête en temps de guerre, soit! Mais où l’UEFA avait-elle la sienne quand elle a retiré aux Russes l’organisation de cette finale, prévue à Saint-Pétersbourg, pour confier son inorganisation aux Français?

Pourquoi déplacer l’événement dans un lieu inhospitalier comme la Seine-Saint-Denis?

Visiteurs étrangers agressés ou volés, spectateurs bloqués à l’entrée, familles essuyant des jets de gaz lacrymogènes, faux billets vendus au marché noir, centaines de jeunes de banlieue semant le bazar: l’Europe ne savait pas qu’il était possible,

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11