La Liberté

Quand les carottes sont cuites

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le SDF et son existence sans porte d’entrée ni verrou. DR
Le SDF et son existence sans porte d’entrée ni verrou. DR
Partager cet article sur:
28.07.2020

ANGéLIQUE EGGEnSCHWILER

Le mot de la fin

Vous les croisez de temps en temps, ils fument vos mégots à l’ombre d’une poubelle en tendant une main discrète aux passants. On a beaucoup parlé de chez-soi ces derniers temps, de chez-vous quand on vous incitait à y rester. Leur chez-eux? Ma foi, on l’a un peu oublié.

Ils ont d’autres soucis bien sûr mais dans ma petite tête de sédentaire qui a fini par s’attacher au confort sommaire d’une porte d’entrée, je me dis que ça ne doit pas être simple de vivre sans verrou. Sans canapé, sans radiateur ni décapsuleur en forme de mini-bouteille de Chianti.

Celui-là dormait rue du Flon à Lausanne, un reste de KFC étalé devant lui. Il s’est endormi un petit sachet de ketchup à la main. Comme ça, au milieu d’un repas, sans même terminer sa portion de frites.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00