La Liberté

Oui, osons le dire, nous aimons le X

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Ces deux-là s’aiment d’un amour exclusif qui donne un coup de vieux à leurs précédentes expériences... © DR
Ces deux-là s’aiment d’un amour exclusif qui donne un coup de vieux à leurs précédentes expériences... © DR
Partager cet article sur:
31.01.2020

Pascal bertschy

Le mot de la fin

Avertissement à nos lecteurs, du moins ceux que les extrapolations osées exaspèrent: nous allons faire l’éloge du X. Ou plus exactement de la lettre x.

Avez-vous craint ou espéré une apologie de films à caractère sexuel? Eh bien, tant mieux! Exciter votre curiosité, tel était le but du titre fallacieux de cette chronique. Oui, nous avons exagéré. C’est affreux, honteux, et nous demandons pardon à nos lecteurs qui seraient furax.

Pas question d’extase, donc, ni de transformer la Der en boxon. Nous avons simplement pensé qu’un titre sur le X serait bon pour notre taux de lecture.

Mais assez de faux-semblants! A travers ce texte, dont chaque phrase contient au moins un «x», nous tenons à rendre hommage à la vingt-quatrième lettre de l’alphabet.

A cela, deux raisons. La

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00