La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les starchitectes et le client roi (chronique)

Pierre de Meuron et Jacques Herzog au début des années 2000, où leur légende était déjà en marche. © Keystone
Pierre de Meuron et Jacques Herzog au début des années 2000, où leur légende était déjà en marche. © Keystone

Michaël Perruchoud

Publié le 05.08.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Jacques Herzog et Pierre de Meuron, c’est d’abord une belle histoire. Amis d’enfance, ils usent les mêmes bancs à l’école primaire avant de se passionner pour l’architecture. En 1978, ils ouvrent leur bureau à Bâle, ville de leurs racines à laquelle ils restent fidèles alors même que leur réputation s’internationalise. Car les deux hommes sont méchamment doués et le monde ne tarde pas à le savoir.

Ainsi, Herzog et de Meuron sont à la base du Stade national de Pékin, le fameux nid d’oiseau, ou encore de l’Allianz Arena de Munich. Ils ont réalisé le bâtiment la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg.

De Tokyo à Londres, de San Francisco à Barcelone, on ne compte plus les félicitations du jury, les applaudissements. Les anciens camarades de classe sont admirés, reç

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Celle qui les fait causer à pleins gaz

    Le mot de la fin Deux parfaits inconnus s’adressent la parole à cause d’elle. Moteur! Et départ pour une conversation de plus d’une heure à propos d’elle....
  • pictogramme abonné La Liberté Des coups de canif dans ma chair

    Le mot de la fin Je suis tendu quand montent les cris, quand elles se disputent, quand elles ne se comprennent plus, quand elles croisent haut les bras sur...
  • pictogramme abonné La Liberté Finalement, le cognassier a survécu

    Le mot de la fin J’ai récolté les coings; ils sont en avance, cette année. Leur parfum un peu acide va flotter quelques jours encore dans la maison, en se...
  • pictogramme abonné La Liberté Les «Pages Blanches» se tournent

    Le mot de la fin Ainsi, les jours du bottin sont comptés. Je dois reconnaître que j’ai eu un petit pincement au cœur même si je ne vous cache pas que ça...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11