La Liberté

Le masque, autant s’en faire un ami!

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Si on avait dit à cette jeune femme, il y a dix mois, que le masque ne nous quitterait plus... Pille-Riin Priske/Unsplash
Si on avait dit à cette jeune femme, il y a dix mois, que le masque ne nous quitterait plus... Pille-Riin Priske/Unsplash
Partager cet article sur:
29.10.2020

Pascale Bieri

Le mot de la fin

Il ne nous quittera plus, sauf éventuellement la nuit. Le Conseil fédéral vient de rendre son port obligatoire à l’extérieur, aux abords de magasins, terrasses, marchés de Noël et autres endroits fréquentés en plus des espaces publics où il s’imposait déjà.

Qui aurait pu penser cela un jour? Le masque est désormais omniprésent dans nos vies.

Il y a moins d’un an, on regardait encore avec amusement ceux – généralement des touristes venus d’Asie – qui en portaient un dans les centres-villes. Sans se douter que la chose viendrait bientôt se coller, de manière non négociable, sur tous les visages de la planète, y compris chez nous en Suisse.

Cet objet crée du boulot

Pour, contre? Au vu de la situation sanitaire, ce n’est ni le lieu ni le moment d&rsquo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00