La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Chronique: mon héros s’appelait Yves Jeannotat

À l’approche du Morat-Fribourg ce week-end, Jean-François Haas se souvient de Yves Jeannotat, un acteur phare de l’événement

Yves Jeannotat courant en 1961 vers sa seconde victoire à Morat-Fribourg après celle de 1959. © DR
Yves Jeannotat courant en 1961 vers sa seconde victoire à Morat-Fribourg après celle de 1959. © DR

Jean-François Haas

Publié le 28.09.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Chaque année, lorsque vient le premier dimanche d’octobre, je vais voir passer les coureurs de Morat-Fribourg, et je pense à Yves Jeannotat, qui en est resté pour moi le héros. Quand j’étais gosse, plusieurs jours avant la course, j’attendais de le voir passer.

Pas facile d’assister à la course! Le dimanche matin, il y avait la grand-messe à neuf heures et demie. Les coureurs arriveraient avant qu’elle finisse. Bon, remarquez, ça, c’était une fois par année.

Quand j’étais gosse, plusieurs jours avant la course, j’attendais de le voir passer

Les autres dimanches, c’étaient les vêpres qui étaient un problème, nous empêchant de voir le début des matches au village. Mais on les manquait tout de même de temps à autre pour aller voir le FC Fribourg en lig

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Qu’allons-nous trouver aujourd’hui?

    Le mot de la fin Chaque mois de décembre, j’ai rendez-vous avec les portes du calendrier de l’Avent. Vous aussi? Accompagnez-moi, j’ouvre la première....
  • pictogramme abonné La Liberté S’ennuyer à cent sous de l’heure

    Le mot de la fin La jeune fille contribue à la sécurité du chantier sous l’égide d’une société de surveillance. C’est-à-dire qu’elle se tient debout la...
  • pictogramme abonné La Liberté Homo indignus: la grande invasion

    Le mot de la fin Cette année, nous célébrerons la naissance du Père Noël, pardon, du Petit Jésus, dans le noir. Dressés de toute leur verdoyante nudité, les...
  • pictogramme abonné La Liberté Toutes ces choses insupportables

    Le mot de la fin Calme et souriante, elle peut l’être. Elle le serait tout le temps si le monde n’était pas rempli de choses franchement insupportables....
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11