La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Inflation: l’Afrique pas loin de crier famine

Faute de moyens, des populations vulnérables ont moins accès à la nourriture. Le prix élevé des céréales les plonge dans l’insécurité alimentaire. Une situation aggravée par la guerre en Ukraine

L’achat de farine, comme ici sur un marché en Somalie, est un acte qui pèse toujours plus dans le budget des familles en insécurité alimentaire. © Keystone
L’achat de farine, comme ici sur un marché en Somalie, est un acte qui pèse toujours plus dans le budget des familles en insécurité alimentaire. © Keystone

Thierry Jacolet

Publié le 19.07.2022

Temps de lecture estimé : 15 minutes

Partager cet article sur:

Céréales » La guerre en Ukraine a redistribué les rôles dans le secteur des céréales. C’est Vladimir Poutine qui sème la panique sur les marchés internationaux et ce sont les populations vulnérables qui récoltent les ennuis. De l’Afrique à l’Asie centrale, en passant par le Moyen-Orient, la poussée des prix des céréales, que l’invasion russe a accélérée, plonge des populations entières dans une insécurité alimentaire avec le risque de les faire basculer dans la famine.

Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde, le conflit en Ukraine va ajouter, rien qu'en Afrique de l’Ouest et centrale, 10 millions de personnes aux 43 millions déjà exposées à ce risque imminent dans une vingtaine de pays. Coup

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11