La Liberté

A propos de la mission de l’HFR

Publié le 02.12.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

La loi sur le financement des hôpitaux a été modifiée afin d’aider les investissements pour l’Hôpital fribourgeois (HFR). L’aide prendra la forme d’un cautionnement ou de prêts à taux préférentiels (LL du 19.11).

Dans son ouvrage, Georges Godel dénonçait le sponsoring de l’HFR en faveur du HC Gottéron. Une cellule sportive aurait été créée pour une personne en particulier. Ce sponsoring comportait une offre de places de parc pour 25 000 francs par an. Cette cellule aurait été annulée, mais pas le sponsoring (relire aussi à ce sujet LL du 3.2.22).

Selon l’HFR, celui-ci entretient depuis 2020 un partenariat annuel de 37 000 fr. avec Gottéron. Cette collaboration est composée de prestations et de contre-prestations, soit deux tiers en flux financiers et un tiers en nature. Les prestations de l’HFR consistent notamment en des rapports et bilans fonctionnels adressés aux joueurs et au staff technique de ce club. Dans ce cadre, l’HFR met à disposition ses infrastructures, ses salles de fitness et bassins thérapeutiques.

L’HFR a uniquement pour mission de fournir des prestations dans le domaine des soins, de l’enseignement et la recherche. La loi ne l’autorise pas à subventionner le HC Gottéron qui pratique un sport à risque réservé à une élite.

Ayant prêté environ 185 millions à l’HFR, l’Etat de Fribourg continue à l’aider. En parallèle, cet Etat limite les subsides de l’assurance-maladie à 65% aux pauvres dépourvus d’aide étatique pour les soins non assurés comme le dentiste ou l’opticien. L’HFR et l’Etat de Fribourg se foutent-ils de la charité?

Yannick Tiefnig, Fribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11