La Liberté

23.05.2019

Une application pour aider les Européens indécis à voter

La plateforme d'information électorale euandi2019 qui doit aider les Européens à voter a été développée en collaboration avec l'Université de Lucerne. © Capture d'écran /Application
La plateforme d'information électorale euandi2019 qui doit aider les Européens à voter a été développée en collaboration avec l'Université de Lucerne. © Capture d'écran /Application
Seuls 35% des électeurs, en moyenne, se sont dits certains de voter aux Européennes, selon un sondage publié fin avril. © Euandi2019/Site officiel
Seuls 35% des électeurs, en moyenne, se sont dits certains de voter aux Européennes, selon un sondage publié fin avril. © Euandi2019/Site officiel


23.05.2019

Les électeurs européens encore indécis avant le scrutin, qui se déroule selon les pays entre jeudi et dimanche, pourront trouver un peu d'aide grâce à une application. L'outil a été mis au point par l'Institut universitaire européen de Florence et l'Uni de Lucerne.

Cette application, euandi2019, invite les citoyens de toute l'Union européenne à "réagir à 22 affirmations" à caractère politique ou économique. Les réponses permettent de savoir de quel parti ou mouvement l'électeur est le plus proche dans son pays d'origine, mais aussi ailleurs en Europe, détaillent pour les médias les deux institutions.

Euandi 2019 a été mise au point par une équipe de 122 experts et politologues, environ cinq par Etat membre, qui a recensé quelque 250 partis et mouvements politiques en Europe et passé leurs programmes au peigne fin, selon l'Institut qui dit avoir travaillé en "étroite collaboration" avec l'Université de Lucerne en Suisse.

"Politiquement neutre"

Cet outil, au moment où des millions d'électeurs sont encore indécis dans toute l'UE, est "politiquement neutre", disponible en 20 langues et pour chaque pays membre de l'UE, affirme l'IUE.

Moins de 40% des Européens savent que les élections européennes se tiendront en mai, et seulement 5% peuvent en citer les dates exactes, entre le 23 et le 26 mai, selon un baromètre réalisé fin février par Kantar Public.

Selon ce sondage publié fin avril par le Parlement européen, 38% des Européens (hors Royaume-Uni) connaissaient le mois des élections à venir. La proportion était supérieure à 50% dans sept pays, dont l'Italie, et atteignait 34% en France. Seuls 35% des électeurs, en moyenne, se sont dits certains de voter, selon ce sondage.

D'autres options

Les plateformes d'informations électorales sont considérées comme un moyen efficace d'accroître la participation politique, écrit l'Université de Lucerne sur son site internet. Si elles renforcent la fidélité d'un citoyen à un parti, elles lui offrent aussi un éventail d'autres formations pour lesquelles il pourrait aussi voter, poursuit l'institution de Suisse centrale.

Celle-ci se base sur les résultats d'une étude menée sur l'usage de l'outil smartvote - qui permet à l'aide d'un questionnaire de voir quel politicien est le plus proche de ses intérêts - par les Suisses, lors des dernières élections fédérales en 2011.

https://euandi2019.eui.eu/

ats, afp

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00