La Liberté

Pression pour réduire le temps de parcours Lausanne-Berne

Les sénateurs font pression pour renforcer la liaison Lausanne-Berne (archives). © KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD
Les sénateurs font pression pour renforcer la liaison Lausanne-Berne (archives). © KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD


Publié le 06.12.2022
Partager cet article sur:


Les temps de parcours sur l'axe est-ouest, notamment entre Lausanne et Berne, doivent être réduits. Le Conseil des Etats a fait mardi pression sur le gouvernement, en adoptant tacitement une motion de commission.

La volonté politique est là. En 1987, le projet Rail 2000 promettait de réduire à moins d'une heure les trajets entre Lausanne et Berne, ainsi qu'entre Saint-Gall et Zürich. La mise en application se fait toutefois attendre, et la Suisse orientale et la Suisse occidentale en sont fortement impactées.

La stratégie 2050, récemment adoptée par le Conseil fédéral, est un retour en arrière, a relevé Olivier Français (PLR/VD) pour la commission. Le trafic régional est désormais privilégié. Le Vaudois estime toutefois qu'il ne faut pas oublier le trafic de longues distances, et notamment l'axe est-ouest.

Le Conseil fédéral doit proposer, d'ici 2026, des mesures pour lancer au plus tard à la fin de la décennie la mise en oeuvre de nouveaux tronçons ferroviaires entre Genève et St-Gall afin de réduire les temps de parcours entre ces villes. Le texte passe au National qui a déjà déposé une motion similaire.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11