La Liberté

20.07.2020

Philips: le bénéfice net poursuit sa chute au 2e trimestre

Le projet eBOSS, lancé par un chercheur de l'EPFL, implique plus d'une centaine d'astrophysiciens autour d'un télescope dédié dans un observatoire au Nouveau-Mexique. © EPFL
Le projet eBOSS, lancé par un chercheur de l'EPFL, implique plus d'une centaine d'astrophysiciens autour d'un télescope dédié dans un observatoire au Nouveau-Mexique. © EPFL
"Comme anticipé, le Covid-19 a provoqué un fort recul de la demande des consommateurs", a déclaré le directeur général de Philips Frans van Houten (archives). © KEYSTONE/EPA/Koen Suyk
"Comme anticipé, le Covid-19 a provoqué un fort recul de la demande des consommateurs", a déclaré le directeur général de Philips Frans van Houten (archives). © KEYSTONE/EPA/Koen Suyk
Partager cet article sur:
20.07.2020

Le géant néerlandais de l'électronique Philips a publié lundi un bénéfice net en baisse de 14,6%, à 210 millions d'euros (226 millions de francs) au deuxième trimestre 2020, des résultats encore pénalisés par l'épidémie de nouveau coronavirus.

Le groupe, qui espère renouer avec la croissance lors de la seconde moitié de l'année, s'est concentré pendant cette période sur la production notamment de ventilateurs pour les personnes atteintes du Covid-19, ce qui a fait bondir ses commandes de 27% à périmètre comparable. Le chiffre d'affaires s'est établi à 4,4 milliards d'euros, en baisse de 6% à périmètre comparable.

"Comme anticipé, le Covid-19 a provoqué un fort recul de la demande des consommateurs", a déclaré le directeur général du groupe Frans van Houten, cité dans le communiqué.

"Nous nous attendons à retrouver la croissance et une amélioration de la rentabilité du groupe dans la seconde moitié de l'année", à condition notamment de concrétiser des commandes et que la demande des consommateurs se renforce progressivement, a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, le groupe, qui a décidé en janvier de délaisser le secteur des appareils électroménagers afin de se concentrer sur celui de la santé, a confirmé s'attendre à une croissance "modeste" des ventes comparables et de sa marge opérationnelle (Ebita) ajustée.

Sur l'ensemble du premier semestre, Philips a engrangé un bénéfice net de 249 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 8,5 milliards d'euros. La marge opérationnelle (Ebitda) ajustée s'est établie à 7,7%.

Dans le détail, sur le seul deuxième trimestre, la branche "diagnostique et traitement", la plus importante du groupe qui comprend les machines d'imagerie médicale et les scanners, a vu son chiffre d'affaires reculer de 9% en raison du report de l'installation de matériel et des opérations non urgentes.

Les ventes de la division "santé connectée" ont, en revanche, progressé de 14%, tirée par la demande d'équipements nécessaires (moniteurs, respirateurs etc.) pour faire face au Covid-19.

Enfin, le chiffre d'affaires du segment "santé personnelle" s'est effondré de 19%, du fait de la faible demande des consommateurs.

ats, awp, afp

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00