La Liberté

"Nous avons su forcer la chance"

Une première victoire en 2022 pour Murat Yakin et l'équipe de Suisse. © KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER
Une première victoire en 2022 pour Murat Yakin et l'équipe de Suisse. © KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER


Publié le 13.06.2022
Partager cet article sur:


"Nous avons joué sur la continuité de notre deuxième mi-temps contre l'Espagne. Et nous avons su forcer la chance." Murat Yakin ne cachait pas son bonheur après cette première victoire de l'année.

"Nous avons su tirer les leçons de nos dernières défaites. Nous avons joué avec toute l'intensité voulue ce soir. Avec Manuel Akanji et Nico Elvedi, j'ai pu aligner pour la première fois dans cette Ligue des Nations une charnière centrale qui rassure toute l'équipe. Et Granit Xhaka a livré un grand match. Il est monté en puissance au fil des rencontres pour livrer cette performance remarquable ce soir."

Le sélectionneur est, bien sûr, revenu sur les exploits de Jonas Omlin. Sans son gardien en état de grâce, jamais la Suisse n'aurait pu battre les Champions d'Europe 2016. "Jonas ne m'a pas surpris ce soir. Je l'ai vu travailler ces derniers jours. Il a su se montrer très patient aussi, explique-t-il. Mais hier à l'entraînement, j'ai tout de suite compris qu'il allait faire un grand match."

Murat Yakin a, également, salué la rentrée de Renato Steffen dans un rôle de latéral droit qui n'est pas vraiment le sien. "Il a été incroyable, sourit le sélectionneur. Je savais toutefois que Renato possédait d'immenses qualités défensives. Je lui avais demandé s'il n'était pas contre, si les circonstances l'exigeaient, de jouer en défense." Si Renato Steffen a marqué des points dimanche, on peut affirmer que le Qatar s'éloigne pour Kevin Mbabu et Jordan Lotomba qui ont suivi le match depuis les tribunes. Le Genevois et le Vaudois n'ont pas fini de payer le 4-0 de Lisbonne.

"Ce soir, nous avons joué en équipe. Et c'est bien là le plus important, se félicite pour sa part Haris Seferovic. Marquer très vite facilite la vie. Sur le plan tactique et sur le plan physique, nous avons été à la hauteur. Ces trois points sont cruciaux. Et sur un plan personnel, j'ai marqué contre le Portugal qui est devenu ma seconde patrie. Je voulais montrer que j'étais toujours là !"

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11