La Liberté

Murat Yakin: "Je me réjouis de voir la suite"

Mission accomplie pour Murat Yakin. © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Mission accomplie pour Murat Yakin. © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON


Publié le 02.12.2022
Partager cet article sur:


"Ce fut un match riche en émotions. Mais il est resté dans les limites du fair-play !" Pour Granit Xhaka, les débordements en fin de match ne doivent pas occulter l'essentiel.

"Nous avons fait un premier pas. Nous avons réussi un grand match, poursuit le capitaine qui n'avait plus de voix après le match. Le seul regret vient peut-être de ce but qui nous manque pour remporter le groupe. Mais qu'importe. Nous prenons volontiers le Portugal avec l'ambition de l'inquiéter le plus possible."

"Le Portugal sera le favori de ce huitième de possible. Mais tout sera ouvert, promet Murat Yakin. Nous abordons ce huitième de finale avec la confiance puisée dans cette victoire contre la Serbie. Ce soir, nous avons gagné avec la manière. Mes joueurs ont montré tout ce dont ils étaient capables. Je me réjouis de voir la suite."

Le sélectionneur a tenu à rappeler tous les mérites de Granit Xhaka, de Xherdan Shaqiri et de Ricardo Rodriguez. "Ils ont porté l'équipe", dit-il. Le Bâlois a tenu à insister sur le brio témoigné par Rodriguez. "Je ne nourrissais aucun doute sur lui. Il est toujours présent, se félicite-t-il. Il s'appuie sur son expérience. Il défend bien son couloir dans une position qui n'est plus la sienne au Torino et l'on a vu ce soir qu'il était capable de porter vraiment le danger".

Murat Yakin se félicitait bien sûr de la réaction de son équipe après les deux buts serbes, "largement évitables" selon lui. "Nous avons réagi comme il le fallait. Nous avons marqué deux buts superbes. L'adversaire nous a vraiment poussés dans nos derniers retranchements. Nous avons su faire face comme il le fallait.

"Xherdan Shaqiri est un grand joueur. Sa performance ce soir ne m'a pas surpris, lâche pour sa part Dragan Stojkovic le sélectionneur serbe. Mais cette équipe de Suisse possède aussi d'autres joueurs de grande valeur. Quant à nous, nous sommes arrivés au Qatar avec trop d'éléments qui n'étaient pas à 100 %. Dans ces conditions, il était vraiment très ardu d'évoluer dans le registre qu'il fallait pour une Coupe du monde."

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11