La Liberté

Les lacs de montagne tessinois se portent mieux

Les lacs de montagne sont des écosystèmes extrêmes, particulièrement sensibles aux activités humaines. (Image prétexte) © KEYSTONE/OLIVIER MAIRE
Les lacs de montagne sont des écosystèmes extrêmes, particulièrement sensibles aux activités humaines. (Image prétexte) © KEYSTONE/OLIVIER MAIRE


Publié le 09.12.2022
Partager cet article sur:


Les eaux des lacs de montagne tessinois sont moins acides qu'il y a quelques décennies, indique vendredi une étude de l'Office de l'air, du climat et des énergies renouvelables du Tessin. Ces écosystèmes restent toutefois très fragiles face aux activités humaines.

Dans le cadre de cette étude, les eaux de vingt petits lacs alpins ont été échantillonnées afin d'analyser leurs principaux paramètres chimiques. "L'analyse des données recueillies montre une récupération progressive de l'acidification. (...) Cela est principalement dû à la réduction des émissions de dioxyde de soufre", explique le département tessinois du territoire (DT) dans un communiqué.

Cette tendance positive est une "condition préalable à la reprise de la biologie", se réjouit le DT. En effet, le phénomène d'acidification des eaux de surface a pour conséquence de réduire la biodiversité, voire de mener à l'élimination de tous les organismes. Ce phénomène causé par la pollution atmosphérique a atteint son apogée dans les années 1980.

Moins de biodiversité en altitude

Les lacs de montagne sont des "écosystèmes extrêmes, caractérisés par de basses températures, une pénurie de nutriments, de longues périodes d'obscurité hivernale, suivies d'une courte période de rayonnement ultraviolet très élevé", précise le communiqué. La biodiversité y est plus faible que dans les masses d'eau situées à plus basse altitude.

Ces écosystèmes sont en outre "particulièrement sensibles aux activités anthropiques". Dès lors, si le DT se félicite que le problème des pluies acides soit "pratiquement résolu", il affiche une certaine prudence quant à l'avenir des lacs de montagne. "Les dépôts d'azote sont encore trop élevés et les effets du changement climatique commencent à peine à se faire sentir."

L'opération d'échantillonnage a été réalisée sur mandat de l'Office fédéral de l'environnement. Elle s'inscrit dans le cadre du programme de coopération internationale pour l'évaluation et la surveillance des effets de la pollution atmosphérique sur les eaux de surface (ICP Waters).

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11