La Liberté

Les décès en hors-piste ont doublé en 2021

Le nombre d'accidents mortels hors des pistes a été particulièrement élevé en 2021. (Image d'archives) © KEYSTONE/OLIVIER MAIRE
Le nombre d'accidents mortels hors des pistes a été particulièrement élevé en 2021. (Image d'archives) © KEYSTONE/OLIVIER MAIRE


Publié le 06.12.2022
Partager cet article sur:


Pas moins de 20 freeriders sont décédés en 2021, soit le double de la moyenne des cinq dernières années. Sur ces victimes du hors-piste, 18 pratiquaient le ski et deux le snowboard. Le nombre de décès sur les pistes, se situe lui en légère baisse.

La hausse des décès survenus hors des pistes s'explique "d’une part [par] une augmentation du nombre de freeriders, d’autre part [par] une structure défavorable du manteau neigeux et [du] danger d’avalanche qui en découle", a indiqué mardi le Bureau de prévention des accidents (BPA) dans un communiqué.

Le BPA constate que l'appel du freeride est de plus en plus fort, mais martèle que "le hors-piste comporte (...) plus de risques que les descentes sur les pistes". Ces cinq dernières années, le nombre moyen d'accidents mortels sur les pistes est de quatre par an, contre 10 hors des pistes.

Le BPA recommande aux personnes désireuses de quitter les pistes d'emprunter les itinéraires balisés en jaune que de nombreux domaines skiables ont intégré à leur offre. "Ces itinéraires sont sécurisés contre les avalanches par le service de piste, mais ils ne sont ni préparés ni contrôlés. Ils sont donc destinés aux skieurs et snowboarders expérimentés", précise le BPA.

Guide ou cours avalanche

Aux inconditionnels des itinéraires non sécurisés, le BPA recommande de suivre un cours sur les avalanches ou de faire appel à un guide. Il enjoint également à emporter un téléphone, l'équipement d'urgence, -à savoir un détecteur de victimes d'avalanche, une pelle, et une sonde (et de savoir s'en servir)-, ainsi qu'à consulter la météo.

Le BPA rappelle également que sur les pistes, il convient de savoir évaluer ses capacités et d'adapter sa vitesse en conséquence, de porter un casque et de faire contrôler ses fixations chaque année. Et d'en appeler à la diligence de chacun: "plus de 90% des personnes qui subissent un accident sur les pistes de ski sont seules responsables de ce dernier", fait-il encore remarquer.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11