La Liberté

25.08.2019

Barnabé Delarze: «Un titre à aller chercher»

Roman Röösli et Barnabé Delarze veulent faire mieux que leur médaille d'argent de l'an dernier. © KEYSTONE/ALEXANDRA WEY
Roman Röösli et Barnabé Delarze veulent faire mieux que leur médaille d'argent de l'an dernier. © KEYSTONE/ALEXANDRA WEY
Partager cet article sur:
25.08.2019

Médaillé d'argent l'an dernier à Plovdiv, le deux de couple Barnabé Delarze/Roman Röösli veut faire au moins aussi bien dans les Mondiaux 2019 qui débutent dimanche à Linz-Ottensheim.

"Il y a un titre à aller chercher", lâche le Vaudois, joint au téléphone par Keystone-ATS alors qu'il rejoignait l'Autriche mercredi.

- Comment vous sentez-vous à quelques jours du début des Mondiaux?

"Physiquement, plutôt bien. Les derniers tests ont été excellents. Sur le plan mental, on a vraiment hâte que ça commence. La saison était longue, nous nous sommes suffisamment entraînés! Nous sommes presque prêts. Le but, c'est d'être au top du top de notre forme lors de la finale (réd: le dimanche 1er septembre). Nous avons encore besoin de récupérer d'ici là. "

- Sur quoi avez-vous mis l'accent lors de votre dernier camp d'entraînement, qui vient de s'achever?

"Le volume d'entraînement a baissé au cours des dernières semaines, alors que l'intensité a augmenté. Nous avons même souvent ramé avec la même intensité qu'en course."

- Vous devez terminer parmi les onze premiers pour décrocher un ticket olympique. Une formalité, non?

"Si l'on ne rencontre pas de problème particulier, ça devrait être une formalité. Mais il faudra tout de même le faire. Il faudra quand même réussir chaque course pour éviter toute mauvaise surprise. Le but, c'est de gagner chaque régate. Il n'y a pas de calcul à faire dans des championnats du monde. Il y a une trentaine de bateaux (réd: 31) dans notre catégorie, et il y aura donc quatre tours (réd: éliminatoires, quarts de finale, demi-finales et finale). Nous sommes d'ailleurs plutôt contents d'avoir un tour de plus, car nous avons tendance à monter en puissance à chaque course."

- La pression est double. Vous devez obtenir votre ticket pour les JO, et avez une médaille d'argent à défendre...

"Nous n'avons rien à défendre. Ce que je vois, c'est qu'il y a un titre à aller chercher. Vu les résultats que nous avons obtenus depuis les derniers Mondiaux, ce serait une déception de ne pas faire au moins aussi bien que l'an dernier. On saura accepter la défaite si on donne tout. Mais on a déjà battu tout le monde cette saison."

- Avec le recul, que retenez-vous de cette médaille d'argent conquise lors des Européens disputés début juin sur le Rotsee?

"Sur le moment, on croyait avoir gagné, donc ça avait été dur à avaler. Mais finalement c'est une expérience positive. On a pu voir où on en était, et on a gagné une médaille à domicile. Le fait de ne pas avoir gagné le titre nous a par ailleurs permis d'avoir moins de pression en Coupe du monde. Or, nous avons gagné les deux dernières courses de Coupe du monde, ainsi que le classement général. Maintenant, nous sommes attendus."

- Envisagez-vous de disputer les JO 2020 dans une autre embarcation?

"Plus on avance, plus il est difficile d'imaginer autre chose. Nous avons gagné de nombreuses courses, des médailles. Dans nos têtes, c'est comme ça que nous imaginons Tokyo avec Roman. Des sélections sont organisées chaque printemps par la Fédération avant de former les bateaux, et nous pouvons aussi connaître une baisse de forme. Mais si nous décrochons une médaille dans ces Mondiaux, nous aurons de sacrés arguments."

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00