La Liberté

Attaque au couteau: l'auteure écope de 9 ans

Le verdict dans l'affaire de l'attaque au couteau à Lugano en 2019 sera lu lundi 19 septembre devant la Cour des affaires pénales (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI
Le verdict dans l'affaire de l'attaque au couteau à Lugano en 2019 sera lu lundi 19 septembre devant la Cour des affaires pénales (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI
Le verdict dans l'affaire de l'attaque au couteau à Lugano en 2019 a été lu lundi matin devant la Cour des affaires pénales (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI
Le verdict dans l'affaire de l'attaque au couteau à Lugano en 2019 a été lu lundi matin devant la Cour des affaires pénales (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI
Le verdict dans l'affaire de l'attaque au couteau à Lugano en 2019 a été lu lundi matin devant la Cour des affaires pénales (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI
Le verdict dans l'affaire de l'attaque au couteau à Lugano en 2019 a été lu lundi matin devant la Cour des affaires pénales (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI


Publié le 19.09.2022
Partager cet article sur:


Le Tribunal pénal fédéral a condamné lundi l'auteure de l'attaque au couteau de Lugano à une peine de prison de 9 ans. Cette Tessinoise de 29 ans a été reconnue coupable de tentative d'assassinat et violation de la loi sur les groupes Al-Qaïda et Etat islamique.

Outre la peine privative de liberté, la Cour des affaires pénales a prononcé une amende de 2000 francs et ordonné un traitement dans une institution fermée. Les juges ont aussi condamné la prévenue pour exercice illégal de la prostitution.

La jeune femme devra verser 11'000 francs pour participation aux frais d'avocat et 30'000 francs à titre de réparation du tort moral à la victime la plus gravement atteinte. Pour le surplus, cette dernière est invitée à agir par la voie civile.

But particulièrement odieux

Lors de la lecture du jugement, la présidente a souligné que la prévenue avait exprimé sa fierté d'avoir mené un attentat terroriste. Ses seuls regrets ont été de ne pas avoir tué ses victimes.

La magistrate a rappelé "l'absence totale de scrupules, le mobile et le but particulièrement odieux". Il serait faux de réduire ses actes à l'expression d'une maladie mentale. La responsabilité restreinte établie par les experts a tout de même été prise en compte. Les psychiatres avaient aussi fait état d'un risque de récidive. Ces considérations ont amené les juges à ordonner un traitement institutionnel.

Dans une réaction communiquée immédiatement après la lecture du verdict, le Ministère public de la Confédération (MPC) a indiqué avoir pris connaissance du jugement. Il décidera de la suite de la procédure dès qu'il disposera des motivations écrites.

14 ans requis

Le Parquet avait requis une peine privative de liberté de 14 ans ainsi qu'une mesure thérapeutique stationnaire. La procureure avait aussi souligné que l'accusée n'avait montré aucun remords. Devant les juges, cette femme avait même déclaré qu'elle serait prête à recommencer, mais pas en Suisse.

De son côté, la défense affirmait que la prévenue ne s'était pas vraiment convertie à l'islam. Pour cette raison, l'accusation d'infraction à la loi interdisant les groupes Al-Qaïda et Etat islamique devait être abandonnée. L'avocat avait plaidé en faveur d'une peine de 8 ans.

La prévenue a comparu du 29 août au 2 septembre 2022 devant la Cour des affaires pénales, à Bellinzone, pour avoir attaqué deux femmes au moyen d'un couteau à pain le 24 novembre 2020 et revendiqué son appartenance à l'Etat islamique. En outre, elle était accusée de s'être prostituée entre 2017 et 2020 sans s'être annoncée auprès des autorités.

Juste avant l'attentat, la jeune femme avait dérobé l'arme au rayon articles ménagers du grand magasin Manor, à Lugano. Elle avait ensuite agressé deux clientes prises au hasard. L'une d'elles a été profondément blessée à la gorge.

Le présent jugement n'est pas définitif et peut être attaqué devant la Cour d'appel du Tribunal pénal fédéral. (cause SK.2022.20)

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11