La Liberté

Après Omicron, les Etats-Unis "au seuil" de pouvoir "vivre avec"

Le variant Omicron du SARS-CoV-2 est devenu en quelques semaines largement majoritaire aux Etats-Unis (archives) © KEYSTONE/EPA NATIONAL INSTITUTES OF HEALTH/NIAID- RML/NATIONAL INST
Le variant Omicron du SARS-CoV-2 est devenu en quelques semaines largement majoritaire aux Etats-Unis (archives) © KEYSTONE/EPA NATIONAL INSTITUTES OF HEALTH/NIAID- RML/NATIONAL INST


Publié le 12.01.2022
Partager cet article sur:


Malgré un nombre d'hospitalisations records, les Etats-Unis pourraient être "au seuil" d'une période de transition, après laquelle il deviendra possible de "vivre avec" le coronavirus, a estimé mardi le Dr Anthony Fauci. L'expert plaide pour une nouvelle stratégie.

"Alors qu'Omicron monte et redescend, j'espère que nous allons avoir une situation avec [...] une combinaison entre une bonne immunité de fond et la possibilité de soigner une personne à risque", a ajouté le conseiller de la Maison-Blanche sur la crise sanitaire.

"Lorsque nous y arriverons, ce sera cette transition et nous pourrions en être au seuil aujourd'hui", a déclaré l'immunologue, lors d'une intervention organisée par l'institut de recherche Center for Strategic and International Studies.

Les Etats-Unis ont dépassé leur record du nombre de personnes hospitalisées atteintes du Covid-19, avec près de 146'000 patients infectés occupant actuellement un lit d'hôpital à travers le pays. Parmi eux, près de 24'000 se trouvaient en soins intensifs, selon les données du ministère américain de la santé mardi.

Le précédent record s'établissait à un peu plus de 142'000 personnes hospitalisées le 14 janvier 2021, il y a un an quasiment jour pour jour.

"Nouvelle stratégie"

"Nous n'en sommes pas au point où nous pouvons dire de façon acceptable, 'vivons avec'" le virus, à cause notamment de la pression exercée actuellement sur le système de soins. "Mais je pense que nous y arriverons", a encore déclaré M. Fauci mardi.

Il a ajouté que le variant Omicron, à cause de sa très haute contagiosité, allait probablement infecter "quasiment tout le monde" et qu'il était fort peu probable que le Covid-19 puisse être complètement éliminé.

Mais "nous ne pouvons pas laisser ce virus dominer nos vies beaucoup plus longtemps", a martelé le scientifique, plaidant pour la mise en place prochaine d'une "nouvelle stratégie".

Les Etats-Unis sont actuellement confrontés à une impressionnante flambée de l'épidémie liée à ce variant, devenu en quelques semaines largement majoritaire. Le pays enregistre des nombres records de contaminations depuis la fin décembre.

Environ 18'500 personnes atteintes du Covid-19 sont admises à l'hôpital chaque jour en moyenne, là aussi un plus haut, selon les centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC).

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00