La Liberté

Allemagne : rebond des commandes industrielles en octobre

Malgré ce rebond, l'économie allemande s'achemine vers la récession (archives). © KEYSTONE/DPA Deutsche Presse-Agentur GmbH/SEBASTIAN KAHNERT
Malgré ce rebond, l'économie allemande s'achemine vers la récession (archives). © KEYSTONE/DPA Deutsche Presse-Agentur GmbH/SEBASTIAN KAHNERT


Publié le 06.12.2022
Partager cet article sur:


Les commandes passées à l'industrie allemande sont reparties à la hausse en octobre, portées par l'international, alimentant l'espoir d'un impact moins fort que prévu de la crise énergétique, selon des chiffres publiés mardi.

L'indicateur, qui donne un avant-goût de la production industrielle, gagne 0,8% sur un mois, en données corrigées des variations saisonnières, a indiqué l'Office fédéral des statistiques Destatis dans un communiqué.

Sur un an, les commandes sont en baisse de 3,2%.

L'indice bénéficie ainsi d'un rebond, après une chute révisée de 2,9% en septembre, contre 2,4% précédemment indiqué par l'institut.

"Il s'agit d'un autre indice que la récession pourrait être moins forte que prévue, même si les perspectives industrielles restent faibles", s'est félicité dans un communiqué le ministère de l'Economie.

Depuis plusieurs mois, l'industrie exportatrice allemande est plombée par la guerre en Ukraine, qui entraîne perturbations sur les chaînes d'approvisionnement, hausse des coûts et envolée des prix de l'énergie.

Sont frappées de plein fouet les industries à forte intensité énergétique, comme la chimie, qui connait une baisse de 2,1% de ses commandes en octobre.

Mais certains signes alimentent l'espoir d'une fin d'année meilleure que prévue.

La production industrielle a rebondi, de 0,6% en septembre. Et le marché automobile connaît une embellie depuis août, malgré un niveau toujours historiquement bas.

Malgré tout, "la descente de l'Allemagne vers la récession se poursuit", tempère Carsten Brzeski, analyste pour Comdirect

Le gouvernement table toujours sur un recul du PIB de l'Allemagne dès le trimestre prochain, et anticipe une récession de 0,4% en 2023 pour la première économie européenne.

Dans le détail en octobre, les commandes ont été portées par l'international (+2,5%), tandis que la demande domestique a chuté (-1,9%).

Les commandes de biens d'investissement ont grimpé de 3,2 %, tandis que celles de biens intermédiaires ont chuté de 1,4%. La demande de biens de consommation connaît une lourde chute de 6,3% selon Destatis.

ats, awp, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11