La Liberté

06.09.2020

Bilan encourageant pour Le livre sur les quais

Masque obligatoire dans les espaces intérieurs de la 11e édition du Livre sur les quais à Morges (VD). © Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Masque obligatoire dans les espaces intérieurs de la 11e édition du Livre sur les quais à Morges (VD). © Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Au total plus de 70 événements ont eu lieu de vendredi à dimanche sur les quais morgiens: séances de dédicaces, entretiens, discussions, performances, lectures musicales et croisières. © Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Au total plus de 70 événements ont eu lieu de vendredi à dimanche sur les quais morgiens: séances de dédicaces, entretiens, discussions, performances, lectures musicales et croisières. © Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
L'écrivain franco-suisse d'origine turque Metin Arditi au Livre sur les quais, samedi à Morges (VD). © Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
L'écrivain franco-suisse d'origine turque Metin Arditi au Livre sur les quais, samedi à Morges (VD). © Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

ATS

Partager cet article sur:

Malgré le coronavirus, la 11e édition du festival Le livre sur les quais à Morges s'est conclue dimanche sur «une note positive», selon les organisateurs. Toute la programmation a été maintenue malgré un protocole sanitaire contraignant.

Une centaine d'auteurs et auteures sont venus lancer la rentrée littéraire 2020 sur les bords du lac Léman. L'écrivain anglais Jonathan Coe, le philosophe français André Comte-Sponville ou la Jurassienne Elisa Shua Dusapin faisaient partie des têtes d'affiche. Cette année, c'est l'écrivaine française Camille Laurens qui présidait le festival littéraire.

«Après trois jours de richesse artistique, Livre sur les quais se clôt sur un bilan réjouissant. Les organisateurs saluent l'enthousiasme d'un fidèle public friand de découvertes et de littérature malgré la pandémie», écrivent-ils dimanche après-midi dans un communiqué.

«Il fallait oser maintenir cette édition et repenser par trois fois son concept pour respecter les mesures sanitaires, mais nous l'avons fait», confie Fanny Meyer, la directrice générale de la manifestation. «Certes, il y a eu les masques, il y a eu les gestes barrières, mais ce qui compte, c'est que le festival ait eu lieu et que notre public ait pu rencontrer des auteurs», ajoute-t-elle.

Une septantaine d'événements

Au total, plus de 70 événements ont eu lieu de vendredi à dimanche sur les quais morgiens: séances de dédicaces, entretiens, discussions, performances, lectures musicales et croisières. «Le public masqué et tracé était au rendez-vous», estiment les organisateurs. L'essentiel du programme était en accès libre, mais sur inscription obligatoire, crise du coronavirus oblige.

«Environ 3000 personnes s'étaient inscrites pour un événement à quai et quelque 1000 personnes pour les croisières», a précisé à Keystone-ATS la porte-parole de la manifestation Aurélie Grao. L'affluence globale n'était pas encore connue.

Le port du masque était obligatoire dans tous les lieux fermés accueillant la programmation et très fortement recommandé dans les espaces extérieurs.

Sans pouvoir encore dévoiler le bilan financier précis, les organisateurs affirment déjà que «proportionnellement à la taille de l'évènement, les chiffres de ventes de la librairie et des dédicaces qui ont eu lieu après les rencontres sont très impressionnants».

Edition 2021 agendée

L'an dernier, le Livre sur les Quais avait attiré quelque 40'000 personnes en trois jours à Morges. En mars, la manifestation avait annoncé prendre un nouveau tournant, avec une nouvelle direction, un retour à la gratuité et la rémunération des auteurs.

La 12e édition du Livre sur les quais est déjà agendée pour 2021, du 3 au 5 septembre. Les Pays-Bas seront l'hôte d'honneur, annonce déjà le festival.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00