La Liberté

03.07.2020

Romont retrouve le chemin de l'école

L'aménagement de l'intramuros de Romont divise les élus locaux. Photo Lib/Alain Wicht La Liberté
L'aménagement de l'intramuros de Romont divise les élus locaux. Photo Lib/Alain Wicht La Liberté

CG

Partager cet article sur:

Le Conseil général de Romont a validé à l'unanimité, jeudi soir, un crédit pour relancer le projet d'école primaire. Mais l'union sacrée n'a été que de courte durée: les élus se sont divisés sur la question de l'aménagement de l'intra-muros

Serpent de mer hérité de l’ancienne législature, le projet de construire une nouvelle école primaire à Romont a peut-être trouvé l’esquisse d’un épilogue, jeudi soir, lors de la séance du Conseil général. Les élus ont adopté à l’unanimité un crédit de 340 000 francs pour l’organisation et la mise en place d’un mandat d’étude parallèle (MEP) conforme à la SIA (Société suisse des ingénieurs et des architectes) pour la construction d’un centre scolaire et des installations sportives dans le secteur En Bouley.

Un autre crédit de MEP, devisé à 250 000 francs, a cependant suscité le débat. Destiné à l’aménagement de l’intramuros, cet objet a finalement été accepté après avoir essuyé de vives critiques. Le groupe PDC, par la voix d’Achille Deillon, a ainsi demandé son renvoi et les Verts ont appelé au refus pur et simple. L’élue écologiste Nicole Bardet a plaidé plutôt pour la mise en œuvre de la zone 30km/h, qualifiant le MEP proposé de «nouvel alibi de la majorité bourgeoise pour ne rien changer dans l’intramuros».

> Développement à lire dans La Liberté de samedi

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00