La Liberté

21.08.2020

Une prime pour les fonctionnaires

Les fonctionnaires fribourgeois au front contre le coronavirus, notamment dans le domaine des soins, seront récompensées, sous une forme encore à déterminer. © Charly Rappo
Les fonctionnaires fribourgeois au front contre le coronavirus, notamment dans le domaine des soins, seront récompensées, sous une forme encore à déterminer. © Charly Rappo

NM

Partager cet article sur:

Les fonctionnaires fribourgeois au front contre le coronavirus seront récompensées. Le Grand Conseil a accepté vendredi matin un mandat demandant un geste en faveur du personnel de la fonction publique, notamment dans le domaine des soins.

«Un travail magnifique a été réalisé. Il faut pouvoir dire merci à tous les gens qui se sont engagés, qui ont pris des risques pour assurer la bonne santé de la population», salue le démocrate-chrétien Hubert Dafflon (Grolley). Initialement, les mandataires proposaient 1000 francs pour les employés se trouvant en première ligne et 500 francs pour les collaborateurs qui n'étant qu'indirectement exposés. Mais le parlement a opté plutôt pour la solution esquissée par le Conseil d'Etat, à savoir un montant global de 1 million de francs. La liste des bénéficiaires sera définie ultérieurement.

Mais à gauche, beaucoup se sont abstenus au moment du vote. Le socialiste Benoît Piller (Avry-sur-Matran) salue l’octroi de cette prime, mais la voit seulement comme une «petite tape dans le dos». Or, à ses yeux, il est plus important d’accorder un soutien pérenne à la fonction publique. Certains regrettent aussi qu’une récompense ne soit attribuée qu’à certains employés. «Il n’y pas de fonctionnaires de première, de deuxième ou de troisième zone. Et vouloir classifier ainsi les collaborateurs de l’Etat mènera inévitablement à quelque chose de malhabile», estime la socialiste Martine Fagherazzi (Ecuvillens).

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00