La Liberté

Un postulat pour l'insertion professionnelle des jeunes à Fribourg

Le Grand Conseil a accepté mercredi un postulat s'inquiétant de l'avenir professionnel des jeunes en période pandémique. La crise sanitaire n'a fait dans bien des cas qu'aggraver une situation qui pose déjà problème, selon ses auteurs.

Un postulat pour l'insertion professionnelle des jeunes à Fribourg © Alain Wicht
Un postulat pour l'insertion professionnelle des jeunes à Fribourg © Alain Wicht

ATS

Publié le 24.03.2021
Partager cet article sur:

Le postulat a été avalisé par 90 voix contre une et 7une abstention. Il a été déposé par les députés Guy-Noël Jelk (PS) et Savio Michellod (PLR). Selon eux, et déjà avant l’arrivée du coronavirus, certains jeunes rencontraient des difficultés pour s’insérer professionnellement, avec un fort risque de décrochage.

"La proportion de jeunes croît malheureusement avec la situation actuelle et les difficultés deviennent plus importantes, que ce soit pour les élèves des cycles d'orientation, les apprentis, les étudiants ou les nouveaux diplômés", ont-ils dit. Les jeunes ont en effet tendance à poursuivre leurs études faute de trouver un travail.

Au chômage

"Et pour ceux pour qui cela n’est pas possible, ils font face à une augmentation du taux de chômage", ont précisé les postulants. Il est donc prioritaire à leurs yeux d’investir et de renforcer l’aide pour les jeunes afin d’éviter que "la crise actuelle n’impacte durablement leur formation et leur insertion professionnelle".

Les deux députés demandent notamment un rapport qui identifiera les besoins des jeunes entre 13 et 30 ans en matière d’orientation, de formation et d’insertion professionnelle. Le document devra dresser l’état des mesures d’aide et des moyens mis à disposition par l’Etat ainsi que par les autres institutions et acteurs de la formation.

Selon le postulat, le rapport du Conseil d'Etat devra encore proposer un plan d’action, avec un budget approprié et à mettre rapidement en œuvre. Le gouvernement, par la voix d'Oliver Curty, en charge de l'économie, a soutenu la démarche, en rappelant avoir déjà décidé de plusieurs mesures urgentes en juin dernier.

Des mesures

Celles-ci portent sur un montant de près de 1,9 million de francs. L'exécutif cantonal a aussi engagé des mesures dans le cadre du plan de relance de l’économie cantonale, approuvé par le Grand Conseil en octobre et qui portent quant à elles sur près de 7 millions.

Par ailleurs, le Conseil d'Etat a mandaté la Commission cantonale pour les jeunes en difficulté d’insertion professionnelle (CJD) en vue d'analyser la situation de l’apprentissage et des titulaires 2020 d’une formation professionnelle.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00