La Liberté

Les faux certificats Covid ont été émis par des collaborateurs

Fin 2021, l’HFR avait annoncé que des faux certificats COVID avaient été mis en circulation. L’enquête a permis d’identifier plusieurs auteurs présumés, soit des employés du centre de dépistage de Granges-Paccot, annonce un communiqué.

Plus de 160 faux certificats COVID sont sortis l'an dernier du Centre cantonal de dépistage, à Granges-Paccot © La Liberte
Plus de 160 faux certificats COVID sont sortis l'an dernier du Centre cantonal de dépistage, à Granges-Paccot © La Liberte

MAG

Publié le 18.05.2022
Partager cet article sur:

Le 13 décembre 2021, l’Hôpital fribourgeois (HFR) annonçait que plusieurs fraudes avaient été découvertes au centre de dépistage de Granges-Paccot. Le même jour, une dénonciation a été déposée auprès du Ministère public.

Les investigations ont permis d’identifier plusieurs auteurs présumés, annonce un communiqué de presse. Il s’agit de collaborateurs du centre de dépistage de Granges-Paccot qui ont émis plus de 160 faux certificats Covid. Ils seront dénoncés à l’autorité compétente.

Pour des proches

Dans une première phase, les investigations menées ont conduit à l’identification de plusieurs auteurs présumés, soit 6 femmes et 2 hommes âgés entre 21 et 27 ans, précise le communiqué. Entre juin et décembre 2021, ils ont reconnu avoir émis, sans contrepartie, une cinquantaine de faux certificats «test négatif» pour une durée de 48 ou 72 heures pour eux-mêmes ou leurs proches. Ils agissaient de manière indépendante dans le but de pouvoir se rendre dans des établissements publics et de loisirs.

Et contre rémunération

Par ailleurs, entre septembre et début décembre 2021, trois autres collaboratrices du centre susmentionné, âgées de 21 et 22 ans, sont soupçonnées d’avoir généré et distribué, elles-mêmes ou par l’intermédiaire de proches, 115 faux certificats de guérison ou de vaccination d’une validité de 6 à 12 mois. Ces documents ont été proposés gratuitement à des proches et contre rémunération pour les autres bénéficiaires, qui ont déboursé un montant de 100.- à 300.- francs par certificat. Elles auraient également émis un nombre indéterminé de faux certificats «test négatif». Ces faits ont été partiellement reconnus par les intéressées.

Toutes ces personnes ont été dénoncées au Ministère public pour faux dans les titres, faux dans les certificats ainsi que corruption. A ce stade de l’instruction, elles bénéficient de la présomption d’innocence.

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11