La Liberté

La Suède veut aussi adhérer à l’Otan

Publié le 17.05.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Guerre en Ukraine » Après la Finlande, la Suède va demander son adhésion à l’Otan

Emboîtant le pas à la Finlande, la Suède a officialisé hier sa candidature à l’entrée dans l’Otan. Ce revirement historique des deux pays nordiques naguère non-alignés est une conséquence directe de l’invasion russe de l’Ukraine.

Après près de deux siècles de neutralité puis de non-alignement militaire, «nous quittons une ère pour entrer dans une nouvelle», a souligné la première ministre suédoise Magdalena Andersson.

La Suède s’attend, a-t-elle déclaré, à être d’ici un an maximum membre de l’Otan, qui, quant à elle, tente de calmer l’hostilité de dernière minute affichée par la Turquie qui ne «cédera pas» sur son refus d’une adhésion de ces deux pays nordiques à l’Alliance, a martelé hier son président Recep Tayyip Erdogan. «Comment allons-nous leur faire confiance? La Suède est la pépinière des organisations terroristes (…) Nous ne céderons pas sur l’adhésion à l’Otan de ceux qui appliquent des sanctions envers la Turquie», a martelé le chef de l’Etat turc, accusant de nouveau aux deux pays nordiques de faire preuve de mansuétude envers les rebelles kurdes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) considéré comme une organisation terroriste. L’unanimité des trente membres actuels de l’Alliance atlantique est nécessaire.

La perspective d’une intégration de la Suède et de la Finlande à l’Otan «ne constitue pas une menace immédiate», a commenté hier Vladimir Poutine, après plusieurs déclarations exprimant l’irritation de Moscou ces derniers jours. Mais la Russie réagirait à des déploiements d’«infrastructures militaires» dans ces deux pays, a-t-il averti. Pour le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, en revanche, cette adhésion constitue une «grave erreur» dont «les conséquences auront une portée considérable». ATS/AFP


Situation en Ukraine

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00